Le SEO est une arme redoutable pour améliorer vos performances. La seule condition est de respecter les règles du jeu décidées par Google.

Fortes de ce constat, certaines personnes agissent volontairement contre ces règles afin de détériorer le référencement d’un site concurrent.  Cette pratique frauduleuse est appelée le Negative SEO.

Voici nos conseils pour détecter et contrer ces pratiques.

Les principes du Negative SEO

Google décide des règles du jeu
Google mène le jeu

Sur Google, le fonctionnement est simple :

Le respect des critères améliore le référencement sur la SERP, et leur non-respect fait dégringoler un site au bas de la liste des résultats.

Plusieurs pratiques sont désormais connues pour être désapprouvées et lourdement sanctionnées par Google. Par conséquent, il suffit d’appliquer ces mauvaises pratiques à un site externe concurrent pour rapidement voir ce site puni par Google. Voici la base du Negative SEO.

Parmi les pratiques frauduleuses qui peuvent être appliquées, on peut compter :

  • la création de contenus dupliqués.
    Cela consiste à copier à l’identique le contenu d’un site sur des sites externes afin de détériorer la pertinence et la fiabilité du contenu d’origine.
  • l’utilisation excessive de backlink.
    Il suffit d’ajouter en masse des liens vers le site à nuire sur des sites non-pertinents, qui n’ont pas de lien avec le site d’origine ou qui seraient eux-mêmes jugés frauduleux par Google.
    À nouveau, cette technique vise à impacter la réputation et la fiabilité du site et causer la sanction de Google.
  • la génération de faux trafic.
    Des utilisateurs vont volontairement ouvrir puis immédiatement quitter un site, afin d’en faire augmenter le taux de rebond. Google traduit cette augmentation par un manque de pertinence du contenu selon les utilisateurs du site et diminue donc le positionnement du site.

Ces pratiques ne nécessitent pas d’avoir accès à la gestion du site, et peuvent donc être réalisées par n’importe quel individu. 

Il est également possible d’aller plus loin dans le Negative SEO en hackant le site. En prenant le contrôle, une personne peut en dégrader le contenu, les balisages, voire la structure du site.

Comment reconnaître une attaque de Negative SEO ?

Pour découvrir un acte de Negative SEO, la meilleure solution est d’être attentif aux performances de votre site et aux signes externes d’anomalies :

  • Baisse brutale de votre positionnement sur la SERP

En effet, un taux de rebond plus élevé ou une mauvaise qualité des liens entrants détériorent votre positionnement sur la page de résultats

De plus, une baisse de votre positionnement entraîne une chute du taux de visiteur, donc une telle donnée peut également vous alerter.

  • Message d’avertissement

Si vous êtes victime d’un malfaiteur, il est possible que Google vous envoie un message pour vous avertir de l’application d’une pénalité. De même, des avertissements peuvent venir de pages partenaires qui constatent des liens inappropriés menant vers votre site. 

Exemple d'avertissement Google concernant un contenu peu informatif sur un site
Exemple de message d’avertissement de Google
  • Augmentation soudaine de vos liens entrants

 Comme vous pouvez vous en douter, une augmentation importante de vos liens entrants (backlinks) est une alerte de Negative SEO, et d’autant plus lorsque ces liens sont de très mauvaise qualité.

Octopulse vous permet de suivre, gratuitement, l’évolution de votre positionnement sur 100 mots-clés et ainsi d’être prévenu de toute baisse brutale de votre référencement.

3 conseils pour se protéger du Negative SEO

Il est important de savoir reconnaître une attaque, mais il est encore mieux de pouvoir s’en protéger pour éviter d’en être victime. Voici nos trois conseils à suivre pour réduire les risques de Negative SEO.

1 – Sécurisez votre site

Ce conseil peut paraître simple, mais il permet d’éviter toute intrusion étrangère sur votre site. Si vous suspectez être victime d’une attaque, n’hésitez pas à changer d’hébergeur pour protéger votre contenu.

2 – Vérifiez vos liens entrants

Il vous est possible de connaître les liens entrants vers votre site grâce à l’outil Open Site Explorer de Moz. Si vous repérez des liens douteux qui affectent votre référencement, l’outil Google Webmaster Tools vous permet de “désavouer”, c’est-à-dire supprimer, ces liens indésirables. 

Interface Google pour désavouer un lien entrant

3 – Scannez les duplications de contenu

Tout comme les liens entrants, vous pouvez scanner et surveiller les contenus dupliqués de votre site. Si vous en constatez, n’hésitez pas à contacter les auteurs de la duplication pour tenter de le faire enlever.
Si cela ne suffit pas, vous pouvez faire une demande auprès de Google pour faire supprimer ces contenus.


Pour vous assurer qu’aucun acte frauduleux n’est pratiqué sur votre site,
auditez-le gratuitement sur Octopulse.io 


Vous avez d’autres méthodes pour se protéger du Negative SEO ? N’hésitez pas à nous les partager en commentaire !

Write A Comment